Ces informations sont protégées, mais si vous désirez afficher cette page en lien sur votre site, il vous suffit de m'en faire la demande à : nunziata.fiore@wanadoo.fr

 

Atlas-Axis-en-Synergie® est une méthode protégée déposée à la SGDL Société des Gens de Lettres, à la date du 05 septembre 2014,  Dépôt N° 2014-09-0078

 

Vous pouvez améliorer votre santé grâce à l'Atlas-Axis-en-Synergie®, méthode douce et non médicale, et cela sans manipulation. L'Atlas (et l'Axis) luxé peut provoquer un rétrécissement au niveau du trou du crâne et du canal vertébral.

 

 

                                  Atlas et Axis en position normale bien emboîtés

 

L’Atlas (et l’Axis) luxé peut provoquer un rétrécissement au niveau du trou du crâne et du canal vertébral (Foramen Magnum) ; de ce fait, la moelle épinière, les nerfs crâniens, les sillons nerveux, les artères vertébrales, la carotide et les vaisseaux lymphatiques peuvent subir une pression permanente.

 

Après avoir remis ces deux vertèbres en place, la personne retrouvera la mobilité des articulations entre l’occiput et les vertèbres du cou avec un rééquilibrage et une bien meilleure posture du corps, et un tonus musculaire de base et le système nerveux et neuro-végétatif en équilibre, avec libération des contractures antérieures habituellement observées en pareil cas.

Le système nerveux passant en grande partie par le trou vertébral (canal rachidien) au niveau de l’atlas en sortant du crâne pour former la moelle épinière, la malposition et la perte de mobilité de ces 2 vertèbres dites suprêmes…peuvent  entraîner une compression ou (et) une irritation, perturbant le bon fonctionnement des synapses…

Lorsque l'atlas se trouve dans sa bonne position, la moelle et les nerfs  ne sont plus comprimés, et aussi mieux oxygénés et les informations en retour au niveau cérébral et général seront bien mieux perçues et enregistrées et des processus de régénération et d'auto-guérison  se mettront en place,  et l'organisme humain pourra re-commencer à mieux fonctionner et mieux répondre aux thérapies naturelles et aux traitements classiques.

 

Le repositionnement de l'atlas entraîne des modalités réactionnelles qui diffèrent selon chacun et en fonction de l'état physique et psychique antérieur de la personne. Voir la symbolique du corps : http://www.estelledaves.com/pages/symbolique-du-corps/

 

Certaines personnes ressentent un bien-être complet très rapidement, et des améliorations inattendues (insoupçonnées) parfois immédiates, et cela sur tous les plans, physique, mais aussi psychologique et émotionnel, alors que d'autres, avec un organisme bien endommagé et fatigué ?, n’arriveront peut-être pas à obtenir un bien-être complet, même si elles obtiennent un mieux-être certain, ce qui n’est toutefois pas négligeable : compte-tenu des dommages causés par le déplacement (luxation) de l'atlas-axis sur une période prolongée, il y a lieu de penser qu'il s'avère préférable d'agir  préventivement et de ne pas attendre trop longtemps pour procéder à son repositionnement, d'autant qu'avec le temps, la liste des effets négatifs et des complications qui en découlent peut s'allonger dont l'usure prématurée des disques intervertébraux soumis à une pression anormale permanente, et cela suppose et il en découlera ensuite une période de régénération plus longue et parfois pénible, le cas idéal étant qu'n déplacement non compliqué (avec un état général conservé) puisse être corrigé sans en attendre tous les effets négatifs et la mauvaise posture qui en découlent ...etc....

Après avoir appliqué ma méthode Atlas-Axis-en-Synergie®, un bien-être général est ressenti, même si certaines personnes peuvent avoir dans un premier temps quelques réactions supportables, et qui signifient que les processus d’auto-réparation et de correction de leur posture se mettent en place. 

 

La méthode Atlas-Axis-en-Synergie® est appliquée avec précision  et procède en dénouant les contractures, et cela sans aucun danger pour la personne et en douceur.

Cette méthode est non médicale et ne fait appel à aucun diagnostic.

 

 

Le docteur Bartlett Joshua (B.J.) Palmer né le 10 septembre 1881 et décédé le 21 mai 1961 était un pionnier de la Chiropratique. Il est le fils de Daniel David Palmer l’un des fondateurs de cette discipline. Le docteur Bartlett Joshua PALMER, Chiropraticien, découvre dans les années 1920 que le fait de traiter le mauvais positionnement de la 1ère vertèbre cervicale, pouvait avoir des effets bénéfiques sur l’organisme, mais aussi il ne savait pas comment le faire avec douceur, il la remettait en un seul geste très douloureux et pourtant il avait des résultats. 

Le crâne repose sur la première vertèbre appelée atlas, qui sert de pivot : sa conception permet un mouvement d’avant en arrière de la tête, comme pour dire oui. L’axis est situé sous l’atlas et sert à la rotation de la tête : son apophyse osseuse odontoïde appelée aussi dent de l’axis s’articule avec l’atlas, et elle permet de tourner la tête de droite à gauche comme pour dire non. L’atlas est la première vertèbre cervicale, celle qui porte la tête, elle est la seule vertèbre dépourvue de disque intervertébral. Elle a été nommée ainsi par rapport au géant ATLAS de la mythologie grecque, qui supportait le monde sur cette vertèbre. Il existe 7 cervicales, les 2 premières, l’atlas et l’axis, ont une forme très particulière, adaptée aux différents mouvements de rotation de la tête. Dans les trous transversaires, passent les 2 artères vertébrales droite et gauche, qui participent à l’irrigation du cerveau.

 

L’Atlas et l’Axis sont les 2 vertèbres dites suprêmes, et en rapport direct avec le cerveau, et les échanges entre la moelle épinière et le cerveau en dépendent.

Il existe une relation privilégiée entre le crâne et le sacrum qui se fait essentiellement par la dure-mère rachidienne ; cette dernière s’insère en haut autour du grand trou de l’os occipital, sur les deux premières cervicales et en bas sur le 2ème segment sacré.

Cette particularité fait que toute lésion au niveau du crâne aura son retentissement de haut en bas et donc son « image » au niveau du sacrum. Inversement, toute restriction de mobilité (due à une lésion ou une anomalie) au niveau du sacrum entrainera nécessairement une répercussion sur l’occipital et, par son intermédiaire, sur l’ensemble du crâne.

En partant du crâne, les vertèbres sont toutes reliées et communiquent entre elles, sachant que  le système nerveux passe par le cou pour se distribuer au corps. Le cou est une tige télescopique de la tête, un pivot qui oriente les cinq sens. Et la tête est le seul endroit du corps où les cinq sens sont représentés : « la vision, l’odorat, l’audition, le toucher, le goût », d’où l’importance des 2 premières cervicales.

La vertèbre nommée atlas est luxée ou subluxée chez presque tout le monde, ce qui entraîne une compression médullaire et vasculo-nerveuse., ainsi que les nerfs crâniens. Et, pour que l’irrigation du cerveau puisse se faire et que les nerfs soient enfin libérés, il faut que l’atlas soit bien à sa place dans les pivots qui la soutiennent, et dans tous les axes  

Définitions :

La luxation : « la luxation désigne un déplacement d’une surface articulaire par rapport à une autre qui a pour conséquence une perte de contact articulaire entre elles ».

La subluxation : « contrairement à la luxation (le plus souvent d’origine traumatique) qui elle correspond au déplacement permanent de 2 surfaces articulaires supprimant les rapports qu’elles contractent habituellement, la sub-luxation se caractérise par un déplacement partiel des surfaces en contact au niveau d’une articulation ».

 

Lorsque l’Atlas est sub-luxée, cela entraîne forcément des conséquences liées à une compression médullaire et vasculo-nerveuse et aussi un rétrécissement du canal rachidien, et pour que le cerveau soit à nouveau bien irrigué et fonctionne de manière optimale, il faut lever la compression en remettant l’Atlas en place, ainsi que l’Axis, et de ces deux vertèbres dépend aussi le bon positionnement des autres vertèbres de la colonne vertébrale :

Si l’Atlas n’est pas en place, il peut en découler de nombreux symptômes qui diffèrent selon le niveau, le degré et le côté de la subluxation tels que : fatigue chronique inexpliquée, contractures et douleurs multiples, torticolis, mauvaise posture, névralgie cervico-brachiale, périarthrite de l’épaule, mal de dos, douleurs lombaires, hernies discales, scoliose, lordose, douleurs de la mâchoire, blocage de l' ATM, céphalées, vertiges, maux de tête, névralgie du trijumeau, épilepsie, fourmillements des extrémités, jambe plus courte, perte d’équilibre, bascule du bassin, la clé de voûte de la colonne vertébrale, diabète, insomnie, dépression, hypertension, troubles mentaux, et même parfois tendance suicidaire etc … Sans compter les conséquences sur les autres vertèbres, et les différents organes rattachés à ces vertèbres, le système nerveux sympathique, le nerf vague, les nerfs spinaux etc…

 

Lorsque l’Atlas n’est pas en place, cela a des conséquences aussi sur l’Axis qui alors est également déplacé : il faut savoir que la vertèbre Axis est (de par son apophyse odontoïde engagée comme un pivot dans l'atlas) l'axe de rotation de la tête par rapport au cou, elle est reliée par des ligaments à l'atlas, de : et aussi directement à l'occiput. Le jeu des articulations (les surfaces en contact, sur les côtés, sont étroitement liées) entre les deux premières vertèbres cervicales, l'Atlas et l'Axis, permet une rotation de 90 °C à droite et à gauche "comme pour dire non". Et l’Axis participe aussi aux mouvements d'inclinaison latérale de la tête… Les conséquences liées à l’Axis sont : des allergies, sinusites, maux d’oreilles, acouphènes, troubles de l’équilibre, évanouissements, troubles oculaires, dont certains défauts de vision, et parfois une cécité…

 

Sans compter les conséquences en lien avec les autres vertèbres et les différents organes rattachés à ces vertèbres, le système nerveux sympathique et parasympathique, le nerf vague dit cardio-pneumo-gastro-entérique en relation avec tous les organes et les glandes endocrines, et les nerfs spinaux… sans oublier les classiques dorsalgies, lombalgies, hernies discales et lombosciatiques etc…

La solution, c’est la remise en place de l’Atlas et de l’Axis qui libère ainsi les compressions, et peut être réalisée après bilan préalable; sans aucun risque pour la personne et de préférence préventivement.

Les méthodes que j'ai mises au point Atlas-Axis-en-Synergie® et Rebouto-Synergie® sont très adaptées et permettent d'obtenir des changements parfois inespérés, et cela dans la durée.

 

Toutefois, sachant que le corps est resté trop longtemps dans une mauvaise posture, des réactions possibles et des effets gênants, mais transitoires, sont prévisibles dans les suites de cette nécessaire remise en place de l’atlas qui retrouve ainsi sa position naturelle, et pour faciliter le processus de récupération ainsi enclenché, une ou 2 séances de Rebouto-Synergie® sont proposées avant et après afin de prévenir et de soulager efficacement tout en les dénouant les tensions ainsi créées : 

Il y a celle proposée avant la remise de l’Atlas-Axis en synergie, cette séance (voir plus si nécessaire, suivant l'état de la personne) sert à lever les contractures, et obtenir ainsi une décontraction musculaire maximum, condition indispensable pour ensuite bien réaligner l’Atlas et l’Axis en douceur, ce qui n’est possible qu’avec un travail simultané sur tous les muscles para-vertébraux. Et il y a celle proposée après la remise de l'Atlas-Axis, cette séance minimum d'assouplissement musculaire étant également nécessaire pour que les vertèbres Atlas et Axis reprennent bien leur place, et que toutes les vertèbres sous-jacentes soient parfaitement alignées, et agir sur tous les muscles de la colonne vertébrale de l'Atlas au Coccyx s'avère bénéfique : lorsque ces muscles deviennent souples, c'est l'assurance que l'alignement de l'Atlas-Axis est réussi, avec un bien-être souvent ressenti immédiatement, et dans les suites : d'autres bienfaits se feront ressentir à distance, dans les semaines qui suivent et confirmeront les résultats escomptés. 

Processus d'auto-guérison et de régénération : Après le traitement Atlas-Axis-en-Synergie® le corps commence une phase d'auto-guérison et de régénération et la correction mécanique de l'Atlas-Axis enclenche ce processus. Avec le temps, tout l'organisme acquiert la possibilité de fonctionner mieux. Il ne faut pas oublier que les cellules du corps et les organes ont besoin de temps pour se régénérer. Le fait de se remémorer son état de santé avant le traitement peut aider à prendre patience. Après la correction de l'Atlas avec la méthode Atlas-Axis-en-Synergie®, l'organisme réagit en fonction de l'état physique et mental de la la personne. Dans la plupart des cas, l'équilibre se rétablit en peu de temps, pour d'autres, cela s'avère plus long; chez les personnes dont l'organisme a souffert et longtemps mal fonctionné, il faudra avoir plus de patience pour se régénérer complètement. Et dans ces cas là un suivi thérapeutique ou une collaboration avec d'autres thérapeutes et médecins peut s'avérer bénéfique.

 

Et c'est ainsi que la durée du processus de régénération peut considérablement varier en fonction des caractéristiques physiques et mentales propres à chaque individu et de son état général. il y a des personnes qui voient disparaître leurs problèmes en très peu de temps, d'autres doivent attendre quelques mois pour constater une nette amélioration dans la durée.

"Bruissements" parfois ressentis au cours de la phase de régénération :  au cours cette phase de régénération, on peut ressentir de temps en temps quelques « bruissements ». Ce qui est tout à fait normal et n'indique pas que l'Atlas s'est de nouveau déplacé ; au contraire il s'agit d'un événement positif, qui signifie que les vertèbres sous-jacentes se remettent en place et ces « bruissements » sont souvent associés à une sensation de libération et de guérison : et ils peuvent même se poursuivre pendant plusieurs mois après le traitement ; habituellement, une fois terminée cette phase de post-remise en placeon pourra constater des améliorations et un redressement durables de la colonne vertébrale

 

Les contre-indications à la remise en place de l'Atlas sont : le trop jeune âge (j'interviens à partir de l'âge de 8 ans), ou au contraire, un âge trop avancé, une ostéoporose évolutive, ou un état général trop dégradé ou une affection irréversible, les cancers vertébraux et les autres cancers au stade terminal, une anomalie grave et incompatible : les antécédents de fracture du rachis cervical mal remise, une scoliose avec blocage vertébral (vertèbres soudées), les opérés du rachis porteurs d’un matériel d’ostéosynthèse, les personnes atteintes de la maladie de Paget, celles atteintes de spondylodiscite infectieuse (abcès, au niveau du disque ou du corps vertébral), les personnes ayant pris de la cortisone au long cours, la chimiothérapie, syphilis vertébrale, tuberculose vertébrale, les fractures de vertèbre, les fractures de vertèbres mal consolidées, l’ensemble coccyx/sacrum fracturé, et l'AVC ou accident vasculaire cérébral, et il y a la contre-indication provisoire qu’est l’état de grossesse.

 

Atlas-Axis-en-Synergie® : pour un travail complet de remise en place de l'atlas et de l'Axis, selon la méthode que j’ai mise au point, le coût forfaitaire est de 270 € par personne,  comprenant: - une séance de préparation avant - une séance de remise de l'atlas - une séance de contrôle après….

 

On peut compléter la remise de l'Atlas par des séances de massages-bien-être.

 

Cette thérapie ne remplace en rien la consultation du médecin, bien au contraire, il faut la faire en accord avec son médecin.

Retrouvez sur ce site toutes les explications concernant les différentes prestations proposées. Vous trouverez également sur les autres sites des informations à votre disposition sur mes différentes activités :

http://nunziamassagesbienetre.jimdo.com/

 

http://nunziaformations.jimdo.com/